Antibes : les élus FN expulsés du conseil municipal pour un t-shirt anti-burkini !

Communiqué du 22/09/2016

« Je ne vois pas pourquoi ce qui est autorisé sur le trottoir serait interdit sur la plage » disait Jean Leonetti à propos du Burkini. Ce qui, pour le maire d’Antibes, s’applique aux militantes politico-religieuse portant le burkini ne s’applique manifestement pas aux conseillers municipaux.

En effet, sous prétexte de trouble à l’ordre public, le maire d’Antibes a souhaité faire appel à la police municipale (celle-là même dont il a refusé qu’elle agisse face au burkini sur nos plages) pour expulser le groupe FN du conseil municipal se tenant cet après-midi. Son reproche ? Les élus patriotes, protestant contre sa faiblesse face à l’islamisme, arboraient un t-shirt « Aujourd’hui le burkini, demain la charia ». On ne s’étonnera pas que cette attitude profondément anti-démocratique du maire d’Antibes ait été soutenue par ses amis du Front de Gauche.

Au-delà de sa façade lisse, Jean Leonetti apparaît de plus en plus pour ce qu’il est : une personnalité sectaire refusant tout débat réel au sein du conseil municipal. L’entrave à la liberté d’expression des élus d’opposition dont il s’est rendu coupable aujourd’hui est particulièrement grave.

Les élus FN d’Antibes, inflexibles, entendent bien continuer de défendre leurs électeurs, leur vision de la France et l’intérêt général au sein de cette assemblée, n’en déplaise au censeur Leonetti.

14359260_1791791291032396_3248652001614499674_n